(Reproduction autorisée avec mention de la source)

BATACLAN 13 NOVEMBRE 2015

Ils étaient venus pour s'exprimer
Ils étaient venus pour s'exalter
Ils étaient venus pour partager
Ils étaient venus pour s'éclater

Ils ont été emportés par une vague sauvage
On les a détruits avec rage
Femmes et hommes de tout âge
Vous avez subi le plus horrible des carnages

J'entends encore les cris et les voix
Les corps qui tombent comme des noix
Les regards pleins d'amour et d'effroi
Qui sont comme d'éternelles croix

Je n'oublierai jamais les mains qui s'étreignent
Au milieu des corps qui saignent
Les rafales qui inutilement les atteignent
Dans les yeux la terreur qui règne

Je n'oublierai jamais ce lourd matin
Mon cœur qui sonnait le tocsin
J'errais dans la rue comme tous mes voisins
Sur un chemin qui me paraissait incertain

Paris n'était plus que tristesse et silence
Il n'y avait ni colère ni tolérance
C'était comme une stupeur immense
Face à une incompréhensible violence

Paris dévoilait son funèbre décor
Et comme dans un long sombre corridor
Nous avions revêtu les visages des morts
Nous imaginions les blessures des corps

Ils ne portaient pas d'armure
Ils étaient venus avec leur vraie nature
Raisonnables ou bien dans la démesure
Ils rejetaient tous la censure

Crânes rasés ou cheveux onduleux
Yeux noirs ou bleus regards clairs amoureux
Sourires d'anges heureux
Ou caractères bruts ténébreux

La musique effaçait vos différences
Vous communiez dans la transe
Et même pour certains dans la danse
C'était une véritable jouissance

Vous êtes nos nouveaux martyrs
Ceux que l'on veut juger et punir
Parce qu'ils accomplissent nos plus profonds désirs
Parce qu'ils aiment la beauté et le plaisir

Vous ne quitterez jamais nos mémoires
En cultivant pieusement vos histoires
En étendant à l'infini votre territoire
Nous ferons de votre sacrifice une victoire

Nous nous battrons pour ce que vous avez incarné
La joie la musique la vie la liberté
Votre souvenir deviendra comme un projet
Qui sera partout réalisé.

Ils étaient venus pour s'exprimer
Ils étaient venus pour s'exalter
Ils étaient venus pour partager
Ils étaient venus pour s'éclater

Jean-Paul Inisan (13 novembre 2016)

Écouter ce poème dit par l'auteur (cliquez)