PLUS JAMAIS ÇA  

 Pouvez-vous comprendre cela
Plus jamais ça
Pour ceux qui ont aujourd’hui une belle existence
Il n’est pas facile de comprendre notre inguérissable souffrance  

 Oui bien sûr vous pouvez la penser
Peut-être même l’imaginer
Mais ressentir les plus atroces blessures
Et hurler sous la torture  

Ce n’est pas un brillant discours
Sur la haine et sur l’amour
Quand vous ne pouvez plus être dans le paraître
Parce que vous devenez à vous-même le traître  

 Que vous êtes prêts à faire le chien
Pour qu’on ne mutile plus les siens
Que deviennent donc votre belle tolérance
Et votre admirable intelligence   

Alors il ne reste que ça
Plus jamais ça
Ne plus jamais être fragile
Ne plus jamais être docile   

Et même au risque de paraître fou
Rendre plus que coup pour coup
Et que le monde autour de nous saigne
Pour qu’enfin il nous craigne  

Le temps de la soumission est passé
Le martyre nous a légitimés
Comme le peuple de l’espérance
Le peuple de la transcendance   

Nous conformant à l’enseignement divin
Nous assumons aujourd’hui notre destin
Nous sommes installés sur nos traces
Nous avons retrouvé notre espace  

C’est celui qui nous était promis
Cela était depuis toujours écrit
Nous irons vers toujours plus d’abondance
Et en assurerons contre tous la défense   

C’était écrit plus rien ne nous arrêtera
Nous avons été choisis pour montrer la voie
Celle de la lumière éternelle
Celle de la vérité la plus essentielle   

Nous sommes l’instrument de Dieu
Pour accomplir tous ses vœux
Nous serons sans indulgence
Pour ceux qui emploient contre nous la violence   

Plus jamais ça
Nous ne serons plus jamais des parias
Mais honorant enfin notre noblesse
Nous accomplirons tous ensemble la grande promesse  

Jean-Paul Inisan, Étranger est l'Éternel, éditions Edmond Chemin 2015, poche 2016